Fabien Mirabaud, 
Source : Proteste N°164, "Le partage"

La force de la transmission, qui fédère le scoutisme à travers les générations, repose sur le partage, une valeur intrinsèque à toutes les communautés altruistes, scoutes, chrétiennes ou civiles.

Au sein d'un groupe soudé par des valeurs communes, il est une manifestation de ce partage qui m'a toujours ému : Celle du partage du chant de table avant le repas. Ce chant de table est entonné par tous les scouts d'une seule voix et avec un entrain que l'on ne retrouve nulle part ailleurs dans la vie civile de ses adolescents.

Ce chant est une prière à Dieu. Et il est d'autant plus fascinant que la tradition du scoutisme protestant est d'accueillir en son sein des adolescents d'autres confessions (et même non croyants)

Pour certains, il s'agit d'une prière, pour d'autres d'un rituel festif de groupe, pour d'autres encore d'une manifestation de l'identité collective.

Quoiqu'il en soit, ce chant partagé réunit et soude les scouts dans leurs appartenance à un mouvement dont ils sont fiers.

Cette ouverture aux autres ancre notre scoutisme protestant dans la tradition chrétienne. Il donne à ces jeunes de comprendre les valeurs essentielles qu'ils auront envie de transmettre à leur tour sans rien exiger en échange.