Sloughi, 3 enfants

Depuis la nuit des temps, éduquer un enfant est une aventure formidable, un pari. Pour certains c’est parfois une prise de risque dans notre société dont le rythme s’accélère en permanence. Parents, nous nous posons tous ces questions fondamentales : nos enfants seront-ils heureux ? Quels adultes deviendront-ils ? Dans quel monde ? Nous voulons le meilleur pour eux.

En tant que maman de trois enfants, un proverbe africain m’inspire souvent « il faut tout un village pour élever un enfant ». Car oui, nous parents, ne sommes pas seuls dans cette aventure de l’éducation et nos enfants grandissent aussi en recevant de l’extérieur à la famille.

Pour nos trois enfants, cet appui extérieur, ce soutien du « village »est passé par le scoutisme que nous leur avons proposé de vivre. Pas par hasard….j’en ai moi-même fait entre 8 et 16 ans. J’en garde des souvenirs inoubliables, fondateurs de ma personnalité d’adulte.

Mon objectif essentiel en éduquant mes enfants est de les rendre AUTONOMES. Autonome ne veut pas dire savoir tout faire, posséder toutes les connaissances. Etre autonome c’est « ÊTRE PRÊT » à mobiliser ses propres forces pour marcher en confiance sur son chemin de vie.

Tiens tiens…. « ÊTRE PRÊT » mais c’est la devise des éclaireurs !

Eh bien oui, c’est ce que je constate tous les jours de plus en plus : grâce à ce qu’ils vivent aux Eclaireurs du Midi, mes trois enfants deviennent/sont PRÊTS.

Prêts à devenir des jeunes adultes responsables et solidaires, bien dans leurs baskets, souriants et débrouillards.

Aux Eclaireurs du Midi, chaque jeune est valorisé pour ses qualités. Il est reconnu dans sa singularité, dans un esprit de fraternité que bien des enfants ont du mal à trouver dans la cour du collège où toute différence est souvent montrée du doigt et provoque parfois une mise à l’écart. Une de mes filles m’a dit un jour : « Maman, quand je suis aux éclais, les autres ne me jugent pas, je ne le ressens nulle part ailleurs »

Aux Eclaireurs du Midi chaque jeune est encouragé à expérimenter ses propres capacités, toujours en sécurité : allumer un feu, cuisiner son repas, construire son espace de vie, monter une tente, savoir se repérer dans la nature, apprivoiser la nuit. Quel étonnement en tant que maman quand, après un camp d’été, j’ai vu mes enfants participer spontanément, presque sans réfléchir, à la vie quotidienne de la maison !

Aux Eclaireurs du Midi, ils apprennent à devenir habiles de leurs mains, compétence indispensable dans notre monde d’ordinateurs !!

Aux Eclaireurs du Midi la vie en patrouille apprend la nécessaire adaptation au collectif mais aussi la richesse et la force inestimable du groupe lorsqu’il avance dans la même direction. Quand je vois (et que j’entends !), à la cérémonie de clôture de chaque camp, mes filles lancer leur cri de patrouille avec les tripes, je me dis que vraiment, oui, le lien construit entre toutes ces filles est d’une puissance rare et d’une richesse précieuse.

Aux Eclaireurs du Midi, mes enfants ont appris à ne pas être passifs mais acteurs de leur vie. Sans forcer, au rythme de chacun, la pédagogie scoute entraine vers l’avant en se servant du présent. Alors quand au printemps 2020, je vois ma plus jeune fille prendre des initiatives pour égayer le confinement d’une de ses copines en lui écrivant des lettres en morse, je sais qu’elle saura faire preuve d’inventivité et d’adaptation dans sa vie future.

Nous adultes, parents, membres du grand village qui éduque nos enfants avons le devoir d’être de bons cultivateurs de ces jeunes pousses, d’être les tuteurs solides sur lesquels ils peuvent s’appuyer avant de continuer à grandir de façon autonome.

C’est ce que j’ai trouvé aux Eclaireurs du Midi et je vous encourage à venir partager et enrichir cette merveilleuse aventure.